Vous souhaitez faire des travaux d'isolation, acheter un ballon thermodynamique, installer des équipements de production d’énergie renouvelable qui vous permettront de réduire votre facture énergétique : attention aux arnaques, prenez le temps de comparer les professionnels et les produits.

En effet, ce secteur suscite de nombreuses plaintes en constante évolution ; de nombreux consommateurs sont trompés par des professionnels peu scrupuleux qui les ont démarchés et se retrouvent engagés à rembourser un crédit affecté à un équipement qui ne permet pas le rendement annoncé, donc aucune économie d’énergie.

Quelques conseils pratiques

Ne signez jamais un document sans l’avoir entièrement lu et en avoir vérifié les conséquences pour votre foyer. En effet, certains professionnels n’hésitent pas à faire passer leurs bons de commandes pour des documents permettant la réalisation d’études énergétiques gratuites. En réalité, les consommateurs, ne faisant pas usage de leur droit de rétractation, sont engagés par un vrai bon de commande ! Heureusement, ce bon de commande est souvent nul et peut donc être attaqué en justice.

Faites également attention à la présentation de la société. Les partenaires de grandes entreprises telles qu’EDF, ENGIE, etc. ne sont pas des sous-traitants et n’interviennent en conséquence pas au nom de ces sociétés. De même, certains professionnels n’hésitent pas à mettre en avant des labels de qualité. Il est possible de vérifier la véracité de ces informations. Par exemple, vous pouvez identifier le domaine des travaux d’une entreprise se présentant comme labellisée RGE via le site http://renovation-info-service.gouv.fr/trouvez-un-professionnel. Enfin, certaines sociétés ont des noms qui laissent penser à des organismes publics ; n’hésitez pas à vérifier l’objet commercial de ceux qui vous démarchent.

Vérifiez toujours l’ensemble des données chiffrées qui vous sont annoncées, notamment le montant des aides et crédits d’impôt qui sont souvent complètement faux histoire de mieux vous allécher !

Dans le cas où un démarchage vous intéresse vraiment, il FAUT prendre le temps de la réflexion. Et ce malgré toutes les pressions contraires du commercial qui vous dira que son offre est unique et valable qu'aujourd'hui, qu'il est en promo, qu'il ne repassera pas dans votre secteur avant longtemps...  Pipeau pipeau ! Ce temps de réflexion vous permettra de vérifier le sérieux du professionnel, de faire jouer la concurrence en demandant un devis à d'autres professionnels, de vérifier que ce bien que vous convoitez correspond bien à vos besoins et à votre budget.

Le démarchage

Se débarrasser de démarcheurs est parfois très énervant et galère, et par épuisement on signe n'importe quoi... Pas de panique, les recours sont possibles.

D'abord, si vous signez un contrat, celui-ci doit vous être remis intégralement. Il doit notamment contenir le bordereau de rétractation. Le délai de rétractation est de 14 jours sans justification. S’agissant d’un contrat de service incluant la fourniture du bien, le délai de rétraction commence le lendemain de la livraison du bien. Toutefois, le consommateur peut se rétracter à compter de la signature du contrat.

Attention au formalisme de ce droit de rétractation. Gardez bien une photo ou copie de votre bon de rétractation et envoyez le en lettre recommandée avec accusé réception. S'il n'y a pas de bordereau de rétractation sur votre bon de commande, pas grave votre bon de commande est nul, on pourra le faire annuler au tribunal pendant 5 ans mais pour éviter cela écrivez votre rétractation sur courrier simple (sans oublier le numéro du bon de commande) et envoyez le en recommandé avec accusé réception.

Il est interdit au professionnel de percevoir une contrepartie financière pendant un délai de 7 jours ; la remise d’un RIB est considérée comme une contrepartie financière. Donc NE DONNEZ JAMAIS de RIB !

Et attention le délai de rétractation n'existe pas pour les achats effectués sur les foires et dans les salons. Ne signez jamais rien là bas car vous êtes engagés et il est plus difficile de faire valoir ses droits.

En cas de litige

Un équipement ou une installation non conforme ne permettant pas de réaliser des économies d’énergies est le cas le plus fréquent de différend entre le professionnel et le particulier. Aussi, si vous êtes amené à constater que vos droits n’ont pas été respectés dans le cadre de la signature du contrat, ou encore qu’il existe une différence entre le contrat que vous avez signé et les éléments qui vous ont été vendus ou installés, contactez-nous.