L’abandon de poste ne constitue pas "de facto" une faute grave, la qualification va dépendre des circonstances particulières et de la désorganisation du service qui doivent être actées dès la notification du licenciement par la lettre de licenciement dont les termes lient la juridiction saisie .

Il s'agit toutefois d'un arrêt inédit et d'un cas particulier

En tous cas il convient en cas d'absence donc d'indiquer que l'absence désorganise et de le prouver.

Cour de cassation, Chambre sociale, 26 septembre 2018, 17-17.563, Inédit

 

https://www.doctrine.fr/d/CASS/2018/JURITEXT000037474138?q=Cass,%20soc,%2026%20septembre%202018,%20n%C2%B017-17563&only_top_results=true&original_query_key=28537112f3f088ce554a74a28db10ab6&selected_keywords=%5B%5D&position=1&query_key=b4f46b77b4a52d3b7dfd6fb4a51c3ba9&source=excerpt_results