La sous-location d'un appartement peut permettre d'arrondir les fins de mois, mais pas toujours de celui qui avait décidé de se lancer dans l'aventure...

C'est ce qu'a appris (bien à ses dépens) le locataire d'un appartement qui avait sous-loué son appartement via la plateforme Airbnb sans l'autorisation de son bailleur.

Le locataire a en effet été condamné à rembourser l'ensemble des sous-loyers ainsi perçus à son bailleur:

https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?idTexte=JURITEXT000039122828

Le journal 20 minutes publie un article sur le sujet en évoquant l'initiative prise par la Société CENTURY 21 et la célèbre plateforme de locations touristiques: l'agence se charge d'obtenir l'accord du bailleur et les sommes perçues sont divisées en trois (70% pour le locataire, 23% pour le bailleur et 7% pour l'agence).

Voilà de quoi apaiser les relations... !

https://www.20minutes.fr/economie/2632839-20191021-la-sous-location-en-voie-de-normalisation