Le 05 avril dernier, a été présentée à l'assemblée nationale la déclaration des droits de l'arbre composée de 05 articles dont le second est le suivant:

L'arbre, être vivant sensible aux modifications de son environnement, doit être respecté en tant que tel, ne pouvant être réduit à un simple objet. Il a droit à l'espace aérien et souterrain qui lui est nécessaire pour réaliser sa croissance complète et atteindre ses dimensions d'adulte. Dans ces conditions l’arbre a droit au respect de son intégrité physique, aérienne (branches, tronc, feuillage) et souterraine (réseau racinaire). L’altération de ces organes l’affaiblit gravement, de même que l’utilisation de pesticides et autres substances toxiques.

 

Cette déclaration est symbolique mais sera peut-être amenée à faire évoluer le droit français en la matière.