Il s’agit d’une nouvelle approche pour résoudre vos conflits.

 

C’est un processus qui s’adapte à tous les types de litiges notamment  d’ordre familial, qui vise à trouver une solution permettant de préserver les relations futures  entre les parties.

 

Chacune des parties s’engage par contrat à négocier à l’amiable et s’interdit de saisir le Tribunal pendant ce temps.

Elle est aidée en cela par un Avocat  formé spécialement à cette pratique.

 

L’objectif est de  sortir du  conflit dans un climat de transparence et de loyauté en dégageant  une solution sur mesure.

C’est donc un travail  en équipe entre les parties et leurs Avocats, qui implique des rencontres où chacune des parties est assistée de son propre Avocat.

 

Toutes les informations et de tous les documents nécessaires pour parvenir à un accord réglant le litige sont échangés librement.

La procédure et les documents  sont confidentiels, cela signifie qu’il est interdit d’utiliser en justice les éléments qui ont été transmis dans le cadre de ces négociations.

 

Cela suppose donc de vouloir agir en toute bonne foi et  dans un respect de principe de transparence sans rétention d’informations avec l’appui de l’Avocat.

À l’issue de chaque réunion, un compte-rendu est établi.

 

Le processus se déroule en 5 étapes :

 

- Dans un premier temps, l’établissement d’un état des lieux où le conflit est exposé.

 

- La deuxième étape est l’expression des intérêts, des besoins, des préoccupations, des motivations, afin que l’ensemble de la problématique soit détaillé.

 

- La troisième étape est la prise en compte des éléments objectifs, c’est-à-dire, des données juridiques, comptables, financières, et des éventuels audits si nécessaire.

 

- La quatrième est la création d’options, c’est-à-dire, détermination de toutes les solutions envisageables.

 

- La cinquième étape consiste pour chacun des protagonistes à proposer trois offres pour finaliser un accord global.

 

Le plus souvent l’issue est favorable y compris pour des affaires très conflictuelles  et il est possible ensuite, si on le souhaite, de faire homologuer l’accord devant la juridiction, notamment dans le cadre des divorces ou des séparations. À défaut d’accord final, l’Avocat choisi ne pourra plus intervenir si l’une des parties envisage un processus judiciaire.

Sa mission sera achevée avec la réussite ou l’échec de la procédure collaborative.

 

L’objectif est donc, pour tous les intervenants, de construire une solution durable et préservant l’avenir.

 

Cette solution, en outre, évite tout aléa judiciaire et sera strictement adaptée aux besoins de chacun puisque la solution sera imaginée par et pour  les parties en présence.