< Accéder à la liste des blogs

Maître Eric ROCHEBLAVE

Avocat au barreau de Montpellier

Menu
Photo de Me Eric ROCHEBLAVE, avocat à MONTPELLIER
Spécialiste CNB
Avocat titulaire d'un certificat de spécialisation en Droit de la sécurité sociale et de la protection sociale et Droit du travail et social
Compétences : Droit du travail et social, Droit de la sécurité sociale et de la protection sociale, Procédure d'appel
Barreau : Montpellier
Adresse : 1025 av. Henri Becquerel 34000 MONTPELLIER

Les publications de Maître Eric ROCHEBLAVE en janvier 2017

< Voir toutes les publications

Accident du travail – Maladie professionnelle :  Employeurs, vous disposez d’un délai de 5 ans pour contester l’opposabilité de la décision de prise en charge par la CPAM

Accident du travail – Maladie professionnelle :  Employeurs, vous disposez d’un délai de 5 ans pour contester l’opposabilité de la décision de prise en charge par la CPAM

Par Eric ROCHEBLAVE le 20/04/2021
Accident du travail – Maladie professionnelle : Employeurs, vous disposez d’un délai de 5 ans pour contester l’opposabilité de la décision de prise en charge par la CPAM https://www.rocheblave.com/opposabilite-decision-cpam/ Eric ROCHEBLAVE Avocat Spécialiste en Droit du Travail et Droit de la Sécurité ... Lire la suite >
« Covid-19 : déjeuners de travail, repas entre amis, pique-niques… Ce qui est autorisé ou non » ​Interview Le Parisien de Maître Eric ROCHEBLAVE

« Covid-19 : déjeuners de travail, repas entre amis, pique-niques… Ce qui est autorisé ou non » ​Interview Le Parisien de Maître Eric ROCHEBLAVE

Par Eric ROCHEBLAVE le 18/04/2021
« Covid-19 : déjeuners de travail, repas entre amis, pique-niques… Ce qui est autorisé ou non » Interview Le Parisien de Maître Eric ROCHEBLAVE https://www.rocheblave.com/covid19-dejeuners-de-travail/ Eric ROCHEBLAVE Avocat Spécialiste en Droit du Travail et Droit de la Sécurité Sociale Barreau de ... Lire la suite >
La Cour de cassation juge discriminatoire le licenciement pour port du foulard islamique d’une vendeuse Camaïeu : l’image de l’entreprise ou les souhaits des clients ne sont pas des motifs recevables d’interdiction

La Cour de cassation juge discriminatoire le licenciement pour port du foulard islamique d’une vendeuse Camaïeu : l’image de l’entreprise ou les souhaits des clients ne sont pas des motifs recevables d’interdiction

Par Eric ROCHEBLAVE le 16/04/2021
La Cour de cassation juge discriminatoire le licenciement pour port du foulard islamique d’une vendeuse Camaïeu : l’image de l’entreprise ou les souhaits des clients ne sont pas des motifs recevables d’interdiction https://www.rocheblave.com/discrimination-foulard/ Eric ROCHEBLAVE Avocat Spécialiste en Droit du Travail et ... Lire la suite >
Voir plus Chargement en cours