A lire aussi :
« Changement d’heure : ces questions insolites (mais importantes) que vous ne vous êtes jamais posées » Interview de Maître Eric ROCHEBLAVE | LCI

 

Monsieur X… a été engagé par la société Y… en qualité d’employé polyvalent de restauration.

Son employeur lui a fait grief d’un retard de trente minutes le dimanche 25 mars 2007.

Monsieur X… n’a pas contesté ce retard.

Un tel retard a perturbé gravement la bonne marche de l’entreprise, surtout un dimanche matin où la clientèle est particulièrement assidue.

Pour la Cour d’Appel de Colmar, Monsieur X… ne saurait prétendre que son retard est dû au passage à l’heure d’été ; si cela avait été le cas son retard aurait été d’une heure…

Cour d’appel de Colmar, 22 mars 2011 n° 09/05699

 

Éric ROCHEBLAVE
Avocat au Barreau de Montpellier
Spécialiste en Droit du Travail et Droit de la Sécurité Sociale
http://www.rocheblave.com

Consultations par téléphone
http://www.rocheblave.fr

L’Actualité du Droit du Travail
http://www.rocheblave.com